Couple à Distance : l’Histoire de Julia et Yohan

Cette semaine sur Amour à Distance c’est au tour de Julia et Yohan de partager leur histoire d’amour à distance avec nous, qui s’avère riche en anecdotes et leçons de vie ! 

Ils ont beau ne pas être aussi éloignés géographiquement que d’autres couples, ils nous rappellent très justement que, au final, quand on est séparés 50 km = 500 km = 5000 km et qu’il faut agir en conséquence.


Elle : Julia, 17 ans, Seine-Maritime, répond ici aux questions

Lui : Yohan, 19 ans, Seine-et-Marne

Eux : Ensemble depuis le 25 Octobre 2013, 250 kilomètres entre eux

Quelle est votre histoire ?

J’ai rencontré ce garçon il y a environ 4 ans. Je l’ai vu deux étés de suite dans le même camping et dès que je l’ai vu j’ai eu un déclic. Quand je l’ai rencontré j’étais très jeune, je ne connaissais rien à l’amour et je le savais. Mais je savais que quelque chose avait changé, c’était la première fois que je ressentais une telle chose, que je voulais de tout mon cœur plaire à quelqu’un, à lui. A partir du jour où je l’ai rencontré, j’ai eu beau avoir de petites amourettes, je n’ai jamais réussi à l’oublier, même si je m’attachais à des personnes, il n’y avait que lui pour moi.

Et puis un jour, il s’est décidé à venir me voir, sachant qu’il a aujourd’hui 19 ans c’était plus simple pour lui. Il a exaucé mon rêve le plus cher, le retrouver, pouvoir être avec lui. Je n’avais jamais ressenti ça auparavant, et je ressens encore aujourd’hui des sentiments plus fort chaque jour.

Même si c’est parfois difficile, même très difficile, mais je me suis vite rendue compte que la seule personne qui me donnait le sourire, la joie de vivre et confiance en moi c’était lui. J’avais grandi à ce point et aussi vite grâce à lui. Il m’a appris à aimer, à être heureuse. Il m’aide à avancer chaque jour, et aujourd’hui ma pire peur c’est de le perdre. Mais aujourd’hui on est plus fort que jamais, on s’aime et je sais qu’il est sincère, personne ne pourra me faire douter de nous et on finira par avoir notre vie rien qu’à nous deux loin de tout.

Selon toi, comment la distance a façonné votre relation ?

La distance nous a rendu plus fort, nous aide à relever la tête et ne jamais baisser les bras. Lui a beaucoup été déçu autrefois par une fille, et moi aussi, on a réappris à faire confiance, et malgré la distance, on y arrive. Je pense que la distance nous permet d’apprécier chaque moment de la bonne façon, comme si c’était le premier et le dernier. Comme on dit, « la distance nous fait aimer plus fort ».

Quels sont les obstacles que vous rencontrez dans votre amour à distance ?

Je dirais la jalousie principalement. En fait on se dispute pour des choses vraiment futiles parfois et on s’en rend compte seulement après, mais chacun de nous fait des efforts pour les éviter. Quoi qu’il arrive on s’aime bien trop pour rester en froid, quand on se dispute c’est souvent le soir et on ne part jamais dormir sans s’être réconciliés.

Quelles sont les choses que vous aimez le plus par rapport au fait d’être en relation à distance ?

Ce que j’adore c’est de le retrouver à la gare ou à l’arrêt de car de mon patelin, quand je le vois j’oublie tout, et même quand on perd notre temps ensemble, on ne le perd pas vraiment, on a pas besoin de parler pour se transmettre nos pensées, on a juste à se regarder.

La deuxième fois où il est venu, c’était pour mon anniversaire l’année dernière, l’un des plus beaux week-end que j’ai passé. Ma mère m’a emmené en ville parce qu’on allait manger chez une amie. Avant elle m’a dit qu’il fallait qu’on aille au travail à ma tante récupérer des décos pour le lendemain. Le travail a ma tante est au même endroit que la gare. Toute la journée je n’avais imaginé qu’une chose, c’est qu’il soit à la gare, je sais pas pourquoi mais ça m’obsédait, alors que je ne savais rien du tout.

Arrivée à la gare ma mère descend pour dire bonjour à ma tante et avant j’avais regardé partout s’il n’était pas là et je ne l’avais pas vu alors je ne voulais pas descendre. Ma cousine est venue frapper à ma vitre, alors je suis descendue, et il était là, j’avais tellement espérer que j’y croyais pas… C’était magique…

Il m’a refait une surprise cet été : j’allais à Asterix avec ma tante, ma mère, ma cousine et son copain et mon frère et sa copine. Moi toute seule dans la voiture j’étais super mal, j’appréhendais la journée que je devrais passer seule face à eux, c’était très dur. Quand on est arrivés, on s’est avancés vers l’entrée du parc, et j’ai tourné la tête instinctivement. Ça faisait deux mois que je ne l’avais pas vu, et il était là, il s’était déplacé pour une petite journée mais il l’avait fait pour moi. Je m’étais effondrée en larme dans ses bras, je pouvais pas m’arrêter, et encore là en l’écrivant ça me met les larmes aux yeux… ^^

Si quelqu’un écrivait le livre de votre histoire d’amour quel en serait le titre ?

Un amour trop fort, un amour trop loin.

Quelle est la chose que vous préférez chez l’autre ?

J’adore son sourire, sa façon de me regarder, de me dire qu’il m’aime et de me complimenter à longueur de temps. J’adore la sensation que j’ai quand je dors avec lui et que je l’entends respirer. J’adore sa façon de me serrer fort dans ses bras. J’adore tout chez lui, quand il me fait rire, quand il me regarde, quand il me fait sourire, et quand il souri, j’adore tout, sans exception, il est magnifique et exceptionnel. Ce que Yohan aime chez Julia : tout !

Comment restez-vous connectés l’un à l’autre malgré la distance ?

Essentiellement par messages et par Skype. On met la cam quasiment les soirs pour pouvoir se regarder, et on parle la journée par message. Parfois on s’appelle, souvent quand on est chez des amis ou qu’on doit s’expliquer. Mais surtout sur Skype, d’ailleurs je trouve que c’est le meilleur moyen, car on peut entendre sa voix, et voir son visage, il n’y a rien de mieux.

Quel conseil donneriez-vous aux autres couples en relation à distance ?

Il ne faut jamais douter de l’autre, sinon ça ne marchera jamais. Si on a un doute sur ses sentiments, il faut arrêter maintenant, car le doute grandira petit à petit et ça fera encore plus mal à l’autre d’être laissé. Mais il ne faut pas prendre de décision trop hâtive, c’est ce que j’ai fait, sur un coup de nerf parce qu’on venait de se prendre la tête vraiment, je me suis dit que je pouvais plus, et je l’ai « quitté ». Le lendemain je partais chez ma tante en Corée. J’ai passé une nuit et une journée horrible, j’ai failli gâcher mes vacances et le perdre pour toujours. Après l’avoir quitté j’ai fondu en larme, et inconsciemment j’ai su immédiatement que j’avais fait une erreur, mais je pouvais pas revenir en arrière.

Aujourd’hui j’imagine si quand je suis revenue il m’aurait repoussé, ou si je n’étais jamais revenue vers lui, même si je suis revenue le surlendemain, j’ai failli perdre la personne qui me correspond le plus et qui me rend heureuse.

Vivre ça fait réfléchir, alors si il y a trop de doute et trop peu de confiance il faut arrêter la relation, mais si vous commencez à douter réfléchissez bien, ne faites pas la même erreur que moi car encore aujourd’hui je ne l’oublie pas, comme lui, et je pense qu’il faudra du temps pour l’oublier, même si on passe au dessus.

Le mot de la fin ?

Vivez votre histoire à fond, peu importe si ça se termine un jour, une histoire à distance nous rend plus fort et est unique, et c’est un sentiment plus puissant que tout. Il ne faut jamais baisser les bras et toujours croire en son couple. Si jamais ça se termine, vous pourrez être fier de dire que vous avez un jour aimé suffisamment une personne pour être avec malgré la distance, et il faut être fort pour ça. Xoxo ;3


Merci encore à Julia et Yohan pour leur témoignage !

Si vous souhaitez également témoigner et partager votre histoire d’amour à distance, alors rendez-vous sur cette page pour témoigner.

– Guillaume