Je suis en Relation à Distance depuis 3 Ans… Et J’aime ça !

Voici pour changer un article un peu plus personnel sur mon retour d’expérience après 3 longues années de relation amoureuse à distance.

Une relation à distance est rarement quelque chose dont on se vante.

Dédier 3 ans ou plus (et c’est loin d’être fini héhé) de sa vie à une personne à des milliers kilomètres peut même constituer une sorte de suicide social pour certains.

À vrai dire, si j’avais su au début de notre relation que la séparation géographique durerait au moins 3 ans, cela m’aurait sûrement refroidi.

Mais bon, il s’agissait tout de même de quelque chose d’extrêmement prévisible et on était loin d’ignorer l’ampleur du défi :

  • Nous étions tous les deux étudiants en licence lors de notre rencontre
  • Nous n’avions pas de budget
  • Nous n’avions pas de soutien
  • Son pays d’origine est à 10000 kilomètres du mien
  • Nous n’avons pas la même langue maternelle et la même culture

En bref, rien ne destinait notre relation à être une partie de plaisir. Et c’est d’ailleurs ce qui s’est passé au début de notre relation.

Manque de communication, tristesse, manque, jalousie, disputes, doutes… On les a tous faits !

Mais aujourd’hui quand je regarde en arrière, je me rends compte que même si la première année a été la plus dure, le reste n’était qu’amour et bonheur.

Oh yeah.

Comment peut-on aimer vivre une relation longue distance ?

Non, je ne suis pas maso.

Bien sûr, je préfèrerais vivre avec ma copine.

Mais nombreuses sont les choses qui font que cette expérience est pour moi l’une des plus précieuses et épanouissantes que j’ai connu.

Alors je pourrais chercher à vous convaincre que tout cela n’a trait qu’à votre mentalité.

Cependant, mais je préfère partager avec vous les 3 points qui font que j’adore VRAIMENT ma relation à distance.

1. J’accepte ma relation à distance dans son entièreté

Il n’y a rien de plus insupportable que d’être loin de la personne qu’on aime.

Mais ce n’est pas une raison pour arrêter de vivre, déprimer, fuir la réalité, idéaliser l’autre ou ne pas apprendre à résoudre ses problèmes de couple.

J’aime ma relation distance, parce que j’aime mon couple.

Être séparés n’est pas l’idéal, mais à un certain moment il faut vivre avec, accepter la situation et aller de l’avant. Que fait-on après ?

On s’attaque aux choses qui peuvent vraiment nuire au couple.

Les couples qui se focalisent sur la distance sont généralement ceux qui oublient trop vite ce qui fait une vraie vie à deux (séduction, communication, confiance, certitude, plaisir, etc.) et qui rompent une fois ensemble, faute d’avoir pu anticiper.

La distance à ses inconvénients, mais n’excuse pas tout.

Au lieu de pleurer sur notre sort, nous avons décidé d’agir activement afin que notre couple soit plus fort et plus solide.

J’aime ma relation distance, parce qu’il s’agit au final d’une relation amoureuse comme une autre.

2. Je profite de mon temps libre

Durant ses 3 ans, j’ai obtenu ma licence, mon master et j’ai effectué pas moins de 4 échanges universitaires ou stages à l’étranger (merci Erasmus et les autres !).

Elle a de son côté également pu faire tout ce dont elle rêvait : diplôme à l’étranger (en Scandinavie), stages (dans son pays et bientôt en France), cours de langue de 6 mois dans un autre pays, etc.

En somme, jamais notre relation à distance n’a été un obstacle à notre épanouissement personnel.

Nous avons fait ce que nous souhaitions faire, car nous savions pertinemment que notre bonheur au sein du couple passait d’abord par notre épanouissement en dehors.

Ainsi, j’ai démarré la musculation, multiplié les sorties, découvert de nouvelles passions (photographie, mixologie, méditation entre autres) et lancé avec succès plusieurs projets qui me tiennent à cœur, à l’image de celui que vous avez sous les yeux, Amouradistance.fr.

Nous avons choisi de rester occupés au lieu de déprimer.

Nous avons choisi de ne pas attendre d’être en couple pour être heureux.

J’aime ma relation à distance, car elle me permet d’être qui je suis vraiment.

3. Je vis pleinement ma vie de couple malgré la distance

En 3 ans, nous avons visité ensemble plus de 15 pays et vécu temporairement ensemble sur 3 continents.

Au cours des derniers mois, nous avons (re)découvert plusieurs lieux emblématiques du territoire français mais aussi du patrimoine européen lors de nos retrouvailles (merci Schengen !).

En dehors du tourisme et des visites, la distance nous a permis de grandir en tant que couple.

Nous multiplions les découvertes, les apprentissages, les activités et les progrès, en dépit du fait que nous ne partageons pas le même quotidien. Nous vivons une vraie vie de couple.

Bien sûr, tout n’est pas rose et cela demande des efforts (j’aborde en détail toutes mes astuces, techniques et conseils dans la Méthode Téléportation), mais la récompense est bel et bien là.

J’aime ma relation à distance, car elle nous rapproche plus que n’importe quoi d’autre.

Il faut que je vous dise…

Je suis particulièrement fier de mon couple.

Je suis fier de vivre une relation à distance.

Ce n’est pas la meilleure des situations, mais en travaillant dur cela peut mener à de grandes choses.

Ceci étant dit, si aujourd’hui vous n’êtes pas à 200% fier de votre relation à distance, il est temps de faire quelque chose.

Je vous invite à découvrir au plus vite les autres articles du blog et à télécharger la Méthode Téléportation.

Par ailleurs, vous pouvez découvrir le nouveau guide d’Amour à Distance du nom de Communication Sans Frontières en cliquant ici.

Nous y verrons notamment comment en finir avec le silence, l’ennui et les disputes dans votre couple, et je peux vous garantir que les techniques valent le détour.

En attendant, vivez pleinement votre relation à distance et amusez-vous !

– Guillaume

  • Zaz Zou

    et une fois réunis, à vivre ensemble, tu n’as pas peur que le manque te manque?

    • Ô que non ! Le but d’une relation à distance est de s’installer ensemble et même si j’apprécie ce que j’ai aujourd’hui, je m’adapterai à la nouvelle donne. La distance, l’indépendance et le manque ne sont pas des finalités en soi.

      • Zaz Zou

        Pour un jeune couple, je le conçois parfaitement et je te comprends…
        Pour moi c’est différent, déjà vécu en couple et mariage 18 ans… pas envie de retrouver cette routine, c’est pourquoi la relation à distance me convient très bien. Bien sur un peu plus près pour se voir plus souvent serait mieux… mais pour la suite , peur que le manque me manque dans le sens ou l’être qui manque est idéalisé… Bref, il faudrait développer l’idée, mais je pense que tu peux me comprendre… 😉

        • Je pense que quand tu parles de manque et de distance, tu parles de séduction. Or le manque et l’idéalisation ne sont pas les seules manières de maintenir l’attraction dans un couple. Je dirais même que l’idéalisation est plus un danger qu’autre chose, même si je comprends ce que tu veux dire.

          • Zaz Zou

            oui, je pense aussi que l’idéalisation est un danger, mais comment ne pas idéaliser l’être aimé? surtout quand on a plus de temps pour penser à lui que de vivre avec lui…et du coup, on s’attend à tellement de choses merveilleuses, qui n’arrive pas toujours…ou pas autant qu’on l’a rêvé… Le manque créé donc cela… Donc quand la distance prend fin, peur que cette idéalisation prenne fin aussi…

            C’est aussi pour cela que je ne veux pas vivre avec mon ami, chacun chez soi permettrait de garder une distance virtuelle et d’entretenir le manque et l’idéalisation. en tout cas de ne pas tomber dans la routine et les obligations quotidiennes.

          • Je parle en détail de l’idéalisation dans l’ebook des 3 erreurs. Il est toujours possible de minimiser cela et d’éviter que le retour sur terre ne soit trop violent. Toutefois, je comprends votre point de vue et si cela marche pour vous, c’est ce qui importe !

          • Zaz Zou

            ça marche tant qu’on est éloigné….après c’est là que je ne sais pas!

          • Ce n’est plus la même chose effectivement !